.

.

vendredi 21 juillet 2017

Jeu de l'été - Juillet 2017 (13)

Mais oukcéti donc ?


Bonne chance à tous !

Fête nationale belge

Bonne fête à nos amis belges !



Jeu de l'été - Juillet 2017 (12) - La réponse

J'arrive à déjouer Gogole-images, mais que voulez-vous faire contre le lectorat le plus cultivé du ouaibe ?

Le premier à répondre - Bernard - n'a pas mis une heure à trouver...

Il s'agissait bien sûr du bas-relief de Romagnesi figurant dans la partie gauche du grand portail de l’École polytechnique, rue Descartes à Paris (V°).


Je vous aurai un jour, je vous aurai !

jeudi 20 juillet 2017

Propreté de Paris: une imposture municipale

Il y a quelques jours, Le Parisien titrait: "Propreté : face aux Parisiens, Anne Hidalgo en appelle au civisme".
Je pense qu'il aurait mieux valu titrer: "Saleté: face à Anne Hidalgo, les Parisiens en appellent à l'équité".

Pourquoi ? Regardez cette photo prise aujourd'hui à 14h50 boulevard Raspail, dans le VI° arrondissement:


C'est le deuxième passage de la journée pour ces balayeurs. Un riverain me dit: "Les jours de marché, ils passent plus souvent".

Il y a donc autant de passages de balayeurs boulevard Raspail en une journée que rue de Clignancourt en un mois.


Mais peut-être le peuple du XVIII° ne vaut-il pas autant d'efforts que le peuple du VI°...

Jeu de l'été - Juillet 2017 (12)

Il est beau ce bas-relief. Regardez les détails, imaginez le travail...
Mais où est-il ?


Le contour inhabituel est dû à ma volonté de déjouer Gogole images !


Jeu de l'été - Juillet 2017 (11) - La réponse

Bernard puis Sam ont trouvé, bravo !
Nous étions bien dans l'enceinte de l'hôpital Rothschild, rue Santerre dans le XII° arrondissement.


mercredi 19 juillet 2017

Jeu de l'été - Juillet 2017 (11)


Terribles dégâts causés par ce bombardement à l'hôpital... Mais de quel hôpital s'agit-il ?


Jeu de l'été - Juillet 2017 (10) - La réponse

Après la campagne d'Egypte de Napoléon, l'égyptomanie sévit à Paris (rue et passage du Caire, hôtel de Beauharnais, etc...).
Au nombre des "jardins de loisirs" du style des jardins de Tivoli, existait ici un "parc de loisirs" nommé "les promenades égyptienne", remplacé en 1819 par "le jardin du delta". Cette allusion au delta du Nil subsiste aujourd'hui dans le nom de la rue du Delta venant buter devant notre immeuble qui abrite un hôtel. L'architecte a souhaité faire un clin d’œil au passé du lieu.
La photo ci-dessous est prise de la rue du Delta:


mardi 18 juillet 2017

Jeu de l'été - Juillet 2017 (10)

Il a une drôle de tête, non ?
Mais où l'ai-je vu ?


Bonne chance à tous !

Jeu de l'été - Juillet 2017 (9) - La réponse

Evidemment, à peine avais-je le dos tourné que la réponse était trouvée par Tlila.  Bravo !
C'était bien le plafond du grand escalier de la Cour des comptes, installée dans le palais Cambon.


13 rue Cambon, Paris I°.

lundi 17 juillet 2017

Jeu de l'été - Juillet 2017 (9)

Avouez qu'il est joli ce plafond... Mais où est-il ?


Bonne chance à tous !

Jeu de l'été - Juillet 2017 (8) - La réponse

Ces pots-à-feu surmontant un portail sont un des rares vestiges du château de Conlans. Les autres vestiges encore visibles sont un double escalier et une fontaine cachés au milieu d'immeubles Hlm; Paris-Bise-Art s'y était arrêté en 2011 (Clic !)




Le château de Conflans tel qu'il se présentait à la fin du XVII° siècle:


Je vais lancer une enquête car il est totalement invraisemblable que Gino ait trouvé la solution en à peine une heure !
A-t-il placé une caméra dans mon bureau ?
Est-il en contact avec des services secrets étrangers ?
A-t-il le don de double vue ?
Et le pire, c'est qu'il a au moins un complice: Sam Aplu (est-ce un pseudonyme ?) a trouvé également, mais plus tard... 

Rue du séminaire de Conflans, Charenton (Val de Marne).

La rue parisienne (11)

Suite du feuilleton lamentable démontrant s'il en était besoin que Paris est une ville de plus en plus sale, démontrant également qu'une municipalité qui maintient en fonction des "responsables" ineptes se montre complice de cet état de fait.

Résumé des chapitres précédents:

Mois de juin:

Semaine du 3 au 9 juillet:

Semaine du 10 au 16 juillet:








Tags: toujours aucune action.
Affichage sauvage: aucune action
Végétalisation: toujours la décharge.
Ordures: état stable 

Moi, si j'étais maire de Paris, j'aurais honte.

14 juillet (suite et fin)

Non content de nous avoir fait participer aux répétitions du défilé aérien de la fête nationale, notre envoyé spécial Claude P. a tenu à vérifier sur place si tout se passait bien.
Voici ses photographies:

L'ouverture du défilé assurée par les Alpha jet de la Patrouille de France en grande formation (9 appareils).


Invités par la France, les USA présentaient leur patrouille acrobatique "Thunderbids" équipés de F16.
Ils sont ici encadrés par deux chasseurs furtifs F22 "Raptor".


Marcel Dassault disait que pour bien voler, un avion devait être beau. Ces quatre Mirage 2000 en sont la preuve/


Image exceptionnelle de l'aéronavale; un Hawkeye et trois Rafale marine, tous avec la crosse d'appontage sortie, poursuivent un pigeon parisien, lui aussi ayant les pattes sorties...


Au sol à présent, avec ce VBL Panhard (Véhicule blindé léger):


Deux vues du nouveau VBCI (Véhicule blindé de combat d’infanterie), appelé à terme à remplacer les VAB (Véhicule de l'avant blindé): 



L'armée française a un talent fou pour créer des acronymes.
Voici le redoutable SAMP/T (Sol-air de moyenne portée/terrestre), encore appelé Mamba (pour moyen anti balistique).


C'est une coutume: chaque 14 juillet, l'hôtel de ville de Paris offre le déjeuner aux troupes ayant défilé.


Claude P. nous parle de police montée... Je ne vois pas pourquoi :-)


Quand je pense que moi, je prends une amende de 135 € pour ça :


Dernière unité montée de l'Armée française, le régiment de cavalerie de la Garde républicaine assure le protocole et la sécurité des grandes institutions (Elysée, Sénat, Parlement).
Nous les voyons ici rentrant au quartier des Célestins (boulevard Henri IV).





Allez, à l'écurie !


Merci à notre envoyé spécial Claude P. toujours sur le front !

samedi 15 juillet 2017

Jeu de l'été - Juillet 2017 (8)

Compte tenu de votre érudition et de mon désir d'oisiveté, j'ai décidé de corser le jeu !

Qu'est-ce et où est-ce ?


Bonne chance à tous, bon weekend à moi !

Jeu de l'été - Juillet 2017 (7) - La réponse

Bravo, c'était bien le viaduc d'Austerlitz (et non le pont d'Austerlitz).

Construit par l'entreprise Eiffel en 1903, ce viaduc permet à la ligne 5 du métro parisien de franchir la Seine. Sa portée est de 140 mètres.

Les ornements marins du pont sont de Jean-Camille Formigé.


Bravo à Bernard et à Poulpy !

Jeu de l'été - Juillet 2017 (7)

Mais qu'est-ce que c'est que ce truc ?


Bonne chance à tous !

Jeu de l'été - Juillet 2017 (6)- La réponse

C'est Anne qui a trouvé notre puits !
Nous étions dans l'enceinte de l'école du Breuil, dans le bois de Vincennes (qui fait partie du XII° arrondissement).


Cette école ouvre ses portes lors de la fête des jardins, lors des journées du patrimoine ou lors de la fête de fin d'année scolaire.
Paris-Bise-Art vous y avait déjà emmené (Clic !)

Un grand bravo pour Anne !

Les frères Toqué Rue André del Sarte

Vous allez chercher du pain et soudain... En lieu et place des habituels tags et autres gribouillis, vous découvrez ça:


Tournez le coin et... surprise, un tableau du XVI° !


Ci-dessous, l'original: L'annonciation d'Andra del Sarto. Ce peintre italien du XVI° siècle travailla quelques temps pour François I°, c'est sans doute pour ça que son nom fut francisé en André del Sarte.
Saviez-vous que ce peintre est mort de la peste ?


Même la plaque de rue ! Après tout, ce n'est que la version originale du patronyme !


Chapeau aux artistes qui ont réalisé cette oeuvre, les frères Toqué. Allez voir leur site, ils ont du talent !  

Angle rue André del Sarte / rue Feutrier, Paris XVIII°.